Blog inspirant depuis 2008
  • Pin It

80 ans de Coupe du Monde en tickets

thumbnail

La Coupe du Monde FIFA de football a déjà commencé, et les spectateurs chanceux qui ont réussi à se procurer un ticket pour un ou plusieurs matchs le garderont certainement durant un bon nombre d’années en le chérissant, car il s’agit toujours d’une petite oeuvre d’art design.

Une chose est sûre, c’est que le design de cette année ne ressemble en rien à celui des tickets créés durant les jeunes années de la Coupe du Monde. À l’époque, les tickets imprimés avaient un impact marketing minimal et l’importance donnée au design était plutôt sommaire. Pourtant, au fil des décennies, le design de ces tickets est devenu plus élaboré et créatif. Lorsque le Mexique a accueilli la Coupe du Monde en 1970, les marques et les logos officiels ont été spécifiquement créés pour ce tournoi et cela n’a pas cessé depuis.

Certains des tickets présentés ci-dessous sont d’une grande variété ; certains contiennent une information pratique, d’autres sont de véritables petites oeuvres d’art.

Source : Creativebloq

1930 : Finale Uruguay-Argentine

1930
Le ticket de la finale de la toute première Coupe du Monde présente une police de caractère en bloc, et une palette faite de deux couleurs, autrement dit un design plutôt simple et standard, même si ce ticket atteind aujourd’hui une valeur d’environ 1200 euros !

1934 : Premier match Espagne-Brésil

1934
Le ticket de 1934 contient beaucoup de variation typographique, avec quatre différents styles de font (standard, italique, gras et calligraphie) et le lieu de l’évènement est en style 3D. L’Italie, le pays organisateur, est représentée avec un fond très « romain » et un effet de mosaïque sur le contour. La combinaison des couleurs bleu et blanc est toujours visible malgré l’âge du ticket.

1938 : premier match France-Belgique

1938
Un signe précoce de l’influence du minimalisme, ce ticket (rare) s’est bien conservé. On peut encore distinguer parfaitement la couleur blanc cassé du fond, la combinaison de fonts et la place quelque peu inhabituelle de la rayure verte sur le côté droit.

1950 : premier match Angleterre-Espagne

1950
Après 12 ans de pause, le design de ce ticket de la Coupe du Monde de 1950 s’est construit sur le style du ticket de 1938. Utilisant une palette de couleurs à trois tons, il s’agit du premier ticket comportant un talon.

1954 : final Allemagne de l’Est-Hongrie

1954
Le ticket du Brésil de 1954 marque le retour d’un design plus standard. Le design du talon n’est plus visible et juste quelques éléments graphiques épars viennent un peu égayer le tout.

1958 : Suède (différents tickets)

1958
La Coupe du Monde de 1958 voit un net progrès au niveau du design des tickets. Plus attrayants et intelligemment conçus, ils offrent unebon usage de la typographie, ainsi que l’utilisation d’une vignette en haut à droite, qui vient équilibré la rayure horizontale colorée.

1962 : finale Brésil-Tchécoslovaquie

1962-(pele-signed,-bonhams-auction)
Le ticket de 1962 a été conçu d’après le format employé pour les cartes d’échange de jeu, avec une palette de couleurs épurée, accentuée par le fond blanc. La signature de Pelé compense le fait que la couleur est un peu passée.

1966 : finale Angleterre-allemagne de l’est

1966
Ce ticket de 1966 reprend le style de celui de 1962. Le design sur le talon indique quelle entrée le spectateur devra utiliser et aussi où il devra s’assoir, ou bien rester debout.

1970 : quart de finale brésil-angleterre

1970
L’année 1970 est aussi celle de l’arrivée des marques dans le design des tickets de la Coupe du Monde. On peut constater l’addition d’un logo en haut à gauche, et le temps écrit en format analogue, à la droite de la date.

1974 : premier match australie-chili

1974
Le ticket de 1974 contient également un logo, et la palette de couleurs renvoi au design. Ce ticket donne une info pratique au spectateur grâce à la petite horloge analogue indiquant  le début du match, ainsi que les chiffres précisant l’emplacement du siège.

1978 : finale argentine-hollande

1978
L’année 1978 offre une nouvelle approche au design de ticket, avec les éléments traditionnels du stade et un tableau de statistiques. Toute l’information nécessaire est présente sans pour autant encombrer le design. Le temps est encore une fois affiché en format analogue, en plus d’un temps affiché en format « 24h » sur le dessus de la petite horloge, et la date en dessous de celle-ci.

1982 : demi-finale allemagne de l’est-france

1982
Le ticket de la Coupe du Monde de 1982, avec l’Espagne comme pays organisateur, est conçu autour des couleurs du drapeau de la nation. On voit pour la première fois l’usage d’une horloge au format digital, et également le prix du ticket.

1986 : premier tour URSS-canada

1986
Le ticket de 1986 utilise un marketing similaire à celui du ticket de Mexico de 1970, tout en gardant le même tableau d’affichage du ticket de 1978.

1990 : finale allemagne de l’est-argentine

1990
Avec des couleurs un peu effacées représentant le drapeau italien, le ticket de 1990 voit le retour du texte en 3D, vu pour la première fois en 1934.

1994 : finale brésil-italie

1994
Le ticket de 1994 utilise de grandes éclaboussures de couleur, dont le rouge, le blanc et le bleu du drapeau national français. Ces tickets ont été vendus sous deux différents formats ; l’un en format « portrait, » l’autre en format « paysage, » tous deux lourdement marqués par le logo de la FIFA et celui de la Coup du Monde des USA. Une série de fonts bien différents a été utilisée, allant du léger au gras, même pour le logo.

1998 : finale france-brésil

1998
Le ticket de 1998 combine une palette de bleu clair et de blanc avec un rouge éclatant (la couleur s’est un peu délavée avec le temps). Le texte a été imprimé avec une imprimante matricielle, ce qui a restreint l’addition de marques sur le ticket. L’absence de marque sur le ticket n’avait pas eu lieu depuis 1970.

2002 : finale brésil-allemagne

2002
le ticket de 2002 est une réminiscence du marketing agressif auparavant vu sur le ticket de 1994 pour la Coupe du Monde des États-Unis. Le design du ticket incorpore la palette de couleurs du logo : doré, violet, vert, bleu et rouge, et réintroduit l’usage du talon. La découpe du talon se fait sur l’hologramme et permet ainsi d’indiquer la validité du ticket.

2006 : finale italie-france

2006
Le design du ticket de 2006 ressemble à celui de 2002 dans le sens où la typo se retrouve à la fois dans le logo et dans le nom des équipes, ainsi que dans la location. Chaque ticket s’est vu attribué un numéro, qui est le seul élément imprimé sur le talon ; tous les autres éléments sont contenus sur le reste du ticket.

2010 : finale espagne-hollande

2010
Le design du ticket de 2010 combine des éléments des tickets de 2002 et de 2006, et emprunte quelques idées au ticket de 1994. Ce ticket, imprimé verticalement, utilise des fonts créés pour l’occasion, et le code barre en haut du ticket se retrouve sur le talon. La palette de couleur jaune doré s’agence joliment avec le vert, le rouge et le violet utilisés dans le logo.

 

 

Laisser un commentaire